Le cours  « les acides et les bases» est destinée aux étudiants de deuxième année chimie. Ce cours couvre les aspects fondamentaux de la chimie analytiques.

Dans les heures qui suivent la naissance puis durant toute la vie, le tube digestif est colonisé par les bactéries dites résidantes à un taux élevé (soit 1011 bactéries/g de selles). Cette flore bactérienne se caractérise par un équilibre avec des populations dominantes. Ces germes sont un effet sur l’hôte, on parle «d’écosystème microbien intestinal». Seules les populations dominantes peuvent avoir une fonction efficace au niveau du tube digestif. Une autre population bactérienne dite sous dominante compose cet écosystème, cette flore compose des bactéries en transit, provenant de l’alimentation ou de prescriptions médicamenteuses. Il existe une troisième flore nommée flore fluctuante constituée en partie de bactéries synthétisants des substances indésirables (phénol, ammoniac, sulfure). L’importance de cette flore est fonction des deux autres populations ou flore microbiennes citées ci dessus. De grandes différences existent entre la flore microbienne des personnes âgées, celles de l’enfant et de l’adulte. Ces deux dernières sont semblables quantitativement mais différentes du point de vus qualitatif car environ dix espèces bactériennes contre trois cent à quatre cent chez l’adulte. La qualité de la flore intestinale est fortement influencée par l’alimentation, à titre d’exemple les bifidobactéries abondent dans la flore fécale du nourrisson allaité au seins contrairement à ce qui est trouvé dans les selles du nourrisson allaité artificiellement.